Doyle Brunson : la légende du poker

Accueil » Poker » Doyle Brunson : la légende du poker

N’est pas joueur de poker qui veut mais qui peut. En fait, le poker fait partie des jeux de casino qui ne sont pas accessibles à la masse. Cette inaccessibilité n’est nullement pas relative à l’aspect pécuniaire de la chose, mais plutôt à l’aspect prise en main et aptitudes car c’est un jeu de stratégie. On est d’accord, la chance ne compte pas pour du beurre, mais la technique, la concentration, les connaissances et l’expérience sont plus de mise (et de rigueur) dans ce jeu de cartes. Ce qui exclut du coup plusieurs catégories de joueurs de casino qui ne jurent que par les jeux exclusivement de hasard.

Raison pour laquelle nous soutenons qu’il n’est pas facile d’être un joueur de poker encore moins une légende de poker comme l’est Doyle Brunson. D’excellents joueurs de poker ont existé et continuent d’exister ; Mais en quoi Brunson est-il une légende du plus prestigieux des jeux de cartes ? Qu’est-ce qui le rend surtout unique ? Si vous vous posez ces questions et y cherchez des réponses, alors lisez cet article qui lui est  consacré jusqu’au bout. Nous nous  ferons un plaisir de vous dresser le portrait en  mettant un accent sur le parcours phénoménal de cet illustre personnage qui a marqué l’univers des jeux de casinos en l’occurrence l’histoire du jeu de poker.

Qui est Doyle Brunson ?

En deux mots, Doyle Brunson surnommé « Texas Dolly » est un joueur retraité de poker. Il n’est pas exagéré de dire que ce texan pur-sang est le Diego Maradona du poker. En effet, cet homme a été joueur professionnel de poker pendant plus de 50 ans. Il est également auteur de plusieurs ouvrages à succès portant sur le poker.

Doyle Brunson

Deux fois champion du Main Event des World Series of Poker (WSOP), intronisé au Poker Hall of Fame, Doyle Brunson a marqué des générations avec son incroyable talent pour ce fameux jeu de cartes. De sa jeunesse au plus haut niveau de sa carrière en passant par son aventure en tant que sportif et ses débuts dans le Gambling, on vous dit tout concernant cette vieille gloire du poker.

Une jeunesse marquée par le sport

C’est à Longworth  dans le comté de Fisher dans le Texas aux États-Unis qu’est né Doyle Brunson en 1933 dans une fratrie de trois enfants. On ne peut vraiment pas dire que sa ville de  naissance et de résidence est proche des autres villes environnantes, encore moins de celle de la capitale, Austin. Mais loin d’être un handicap ou un problème pour le jeune Doyle d’alors, ce-dernier en a fait un moyen pour développer et entretenir sa condition physique. 

En effet, il avait l’habitude de courir  de grandes distances pour aller dans les villes voisines. A seulement 17 ans, il devient champion du Texas en courant le Mile (1,609 km) en moins de 5 minutes. Tous ces efforts et ces entraînements improvisés l’ont aidé à devenir un très bon athlète plus précisément un basketteur prometteur. Après avoir joué pour les Texas All State et les Texas Interscholastic Track Meet en 1950, il a été repéré par les Lakers de Minneapolis avant qu’une blessure n’ait eu raison de sa carrière et brise définitivement ses chances de devenir basketteur professionnel. 

Doyle ne connaîtra jamais les parquets de la NBA avec le succès et la gloire que cet univers peut impliquer. Il va donc lui falloir  une autre alternative. C’est alors qu’il s’est entièrement consacré à ses études. Brunson a obtenu un baccalauréat en 1954 et une maîtrise en éducation administrative l’année suivante. Il travaille ensuite comme directeur d’école. 

Ses débuts dans le monde du poker

Doyle a toujours voué une passion implicite pour le poker. Avant sa blessure qui mit fin à sa carrière sportive, il se frottait déjà à ce jeu de cartes qu’il découvrait à peine et sans grande conviction. C’est quand sa blessure est survenue qu’il a repris de plus belle. Ces parties lui permettaient de payer ses dépenses durant ses études jusqu’à l’obtention de son diplôme. 

Même quand il travaillait, il s’arrangeait toujours pour participer à quelques parties de jeux. Tout portait à croire qu’il était sur le point de faire du poker une activité sérieuse. Ce qui fut le cas. 

Sa carrière a vraiment commencé avec les parties de jeux illégales notamment  à Fort Worth (Texas). Étant donné que ces milieux de jeux clandestins sont des endroits dangereux tenus par la pègre, les criminels de toutes sortes (Brunson Doyle a même admis s’être fait tirer dessus à plusieurs reprises avec une arme à feu et avoir été volé et battu), il  a donc jugé bon de ne pas se lancer seul dans cette aventure périlleuse.

 Pour cela, il parcourait la ville avec son ami, Dwayne Hamilton. Ils n’hésitaient pas à se rendre dans les États voisins (Louisiane, Oklahoma) pour participer à des parties plus importantes. Dans leurs périples, ils rencontrent Thomas Preston alias Amarillo Slim et  Brian Sailor Roberts, deux joueurs professionnels. Ensemble, ils formaient les Texas Rounders.

 Hamilton est retourné à Fort Worth mais les trois autres gamblers ont poursuivi leur aventure. Ils jouaient toujours ensemble, parfois même, mettent leur Bankroll en commun et partageaient les gains entre eux. Après six ans à jouer illégalement à travers les grandes villes du pays, leur collaboration en tant que partenaires de jeux a pris fin après que  leur premier vrai voyage  à Las Vegas s’est soldé par un échec cuisant. Ils y ont perdu un montant à six chiffres ; on parle là de 100.000 dollars perdus en l’espace de quelques jours dans la ville du péché. Cependant, ils sont quand-même restés des amis. 

Doyle  quant à lui a décidé de rester à Las Vegas avec sa famille pour poursuivre sa carrière de joueur professionnel de poker vers la fin des années 1960. Cela semble normal puisque les jeux de casino en général et de poker en particulier ne sont pas interdits à Las Vegas. Il pourra y jouer librement. 

La consécration aux World Series of Poker

Après s’être définitivement installé à Las Vegas, la chance a commencé à lui sourire. Avec des années d’expérience à multiplier des parties de jeux, associé à sa volonté ferme de se faire un nom dans cette immense ville du plaisir, de la luxure et des jeux d’argent, notre texan a tout ce qu’il faut pour réussir au poker. Ce qui n’a pas tardé à arriver. 

En 1970 à Las Vegas fut créée la plus prestigieuse des compétitions de poker où viennent chaque année s’affronter les plus grands joueurs de ce jeu. En fait, les World series of poker en abrégé WSOP est un véritable rendez-vous annuel des passionnés de poker depuis près de 50 ans déjà. Cette compétition se déroule dans la ville du péché, au Rio Hotel and Casino, et prend la forme d’une cinquantaine de tournois durant un mois et demi. Le principal événement de cette compétition est le Main Event avec pour enjeu, le bracelet tant convoité. 

Cela tombait bien puisque notre Doyle Brunson était pile à poile dans cette ville et était prêt à tenter sa chance. Cependant, l’accès à la compétition n’est possible que sur invitation et non par inscription. Grâce à ses nombreuses prouesses en cash games, il réussit à se faire inviter. Ses débuts dans cette compétition n’ont pas été très concluants. Il a quand-même terminé troisième du Main Event en 1973.

La consécration aux World Series of Poker Doyle Brunson

C’est au cours de l’édition de l’année 1976 qu’il  s’est révélé au grand monde du poker en  remportant son premier bracelet WSOP. La même année, il a remporté son premier titre du Main Event pour un tournoi à 5 000 $ et le Main Event à 10 000 $, empochant au total plus de 300 000 $ de gains.

Le texan a réédité cet exploit l’année suivante non seulement en remportant deux autres bracelets, mais aussi en remportant un autre titre du Main Event pour 340 000 $. Les deux fois, il a gagné avec dix deux, faisant un full, avec la main connue à jamais sous le nom de « Doyle Brunson ».

Doyle Brunson dans la légende

À la fin des années 70, Brunson avait remporté six bracelets en quatre ans et en 1980, il manque de peu un troisième titre, alors que Stu Ungar remporte le premier de ce qui allait devenir trois titres du Main Event. Deux autres tables finales du Main Event ont suivi en 1982 (4ème) et 1983 (3ème) mais il lui faudra attendre 1991 pour son prochain bracelet. Tout au long de sa carrière professionnelle, il a à son actif pas moins de 10 bracelets WSOP. Les exploits de Brunson l’ont définitivement fait entrer dans la légende. 

En 1988, Doyle Brunson a acquis la reconnaissance suprême, celle rêvée de tous les joueurs de poker professionnel.  Il s’agit de son entrée au Hall of Fame. En 2018, il a décidé de se retirer des tables de poker après plus d’un demi-siècle  passé à vivre de sa passion.

close

Rejoins Goldy dans le carré VIP !

Inscrivez votre adresse e-mail dans le formulaire ci-dessous pour accéder à des bonus exclusifs !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter


Top casinos
5,0 rating
4,3 rating
4,5 rating
5,0 rating
5,0 rating
Catégories